Les grands risques d’Internet pour le jeune public

Exposés et influençables, les jeunes sont la cible privilégiée de toutes les dérives du Net. Et comme ils y passent beaucoup de temps – que ce soit via un ordinateur, une tablette ou leur Smartphone – les risques se multiplient de manière exponentielle. Voici un tour d’horizon des dangers actuels rencontrés sur la toile.

Si toutes les personnes qui surfent sur Internet s'exposent à certains dangers, quel que soit leur âge, les jeunes sont davantage susceptibles d’y être exposés et/ou sensibles. Il n’est pas question dans leur cas de naïveté à proprement parler, mais plutôt d’une absence de méfiance et de connaissance des dangers encourus.

Le risque débute simplement par leur usage même d’Internet : à la recherche sans cesse d’interactions avec les autres, y compris des inconnus, ils favorisent les messageries instantanées. Ils s’adonnent également aux jeux en ligne, tout en livrant des informations personnelles via des formulaires de jeu-concours ou de sondages. Autant de données qui peuvent inviter certains individus à s’introduire dans leur vie privée, de façon subtile mais malveillante…

1. L’invasion des spams ainsi que des logiciels espions

Aujourd’hui, les spams – ces courriels indésirables -  pourrissent toutes les boîtes de messagerie : si la plupart s’apparentent à de la publicité, certains peuvent avoir d’autres objectifs (envoi d’argent). Les logiciels espions sont, eux, destinés à récolter des données vous concernant : ils s’insinuent via le téléchargement de programmes – souvent gratuits – à l’insu de l’utilisateur.

2. La désinformation

Si Internet est une véritable mine d’informations, il véhicule également des discours « douteux » et invite à avoir l’esprit critique. Notamment quand l’enfant tombe malencontreusement sur des sites haineux ou des pages personnelles, libres d’accueillir toutes les pensées. Sans compter les canulars envoyés par mail (fausses alertes de virus, la recette du succès financier, etc.)

3. Le Bullying

Le Bullying – ou Cyberintimidation – consiste à proférer des insultes, voire des menaces à un individu via son mail, sa messagerie instantanée, mais aussi par texto. Ces dernières années ont mis en exergue ce phénomène, qui a déjà conduit au suicide de jeunes enfants, trop « connectés » et ne pouvant échapper à ce harcèlement.

4. L’usurpation de l’identité numérique

Plus communément appelé le « vol d’identité », le procédé consiste à voler les données personnelles d’un individu pour se substituer à lui : sur Internet, cela se traduit par la subtilisation de(s) mot(s) de passe, l’intrusion dans une session sur un site, sans parler de techniques plus élaborées comme l’hameçonnage, consistant à imiter le courrier d’une vraie entreprise pour obtenir des informations confidentielles.

5. La pornographie

Le libre surf sur Internet augmente considérablement le risque que votre enfant soit exposé à des images qui ne sont pas (encore) de son âge : et aujourd’hui, cela peut survenir - en un clic - par une simple erreur de frappe, un lien sur un email ou via un moteur de recherche.

6. Les jeux de hasard

La multiplication des jeux de hasard et de paris en ligne a contribué à augmenter l’exposition des jeunes aux dangers du jeu, d’autant plus que leur accès est anonyme et relativement facile. Une addiction parfois plus importante que la cigarette ou l’alcool…

7. Les prédateurs

Et pour finir, les prédateurs du sexe, qui profitent de l’anonymat d’Internet pour obtenir des confidences et des révélations intimes de la part d’un public trop confiant. Car personne ne sait réellement qui se cache derrière un pseudo…

La vigilance est donc plus que jamais de mise – encore et toujours lorsque votre enfant utilise Internet ; et cela, malgré la prise de quelques précautions, comme le contrôle parental, mais qui ne peut pas contrer tous les dangers qui gravitent sur la toile…

LPW

Photo : DR.