Mon rouge à lèvres, mon objet fétiche

© DRCopyright

Le fétichisme est initialement associé à des objets (ou des animaux) naturels ou façonnés considérés par des personnes jugées superstitieuses, comme renfermant des pouvoirs divins. Un fétiche marque la présence des dieux qui favorise tout ce qui est à entreprendre. Amulettes, sculptures… voilà ce qui vient à l’esprit lorsqu’on parle de fétiches.

On dit que cette pratique revient aux sauvages, qu’elle est nettement dépassée et que la vie de l’homme moderne, son succès, ne dépend pas des objets ni de ses croyances, mais de lui-même. Mais à bien y réfléchir, tout le monde a un objet auquel il ne peut se séparer. Qui ne s’est jamais senti comme nu sans sabague, par exemple ? Qui n’a jamais présagé une journée à échecs successifs quand il se rend compte qu’il a oublié son porte bonheur ? Dès l’enfance déjà, on avait ce petit doudou sans lequel on ne pouvait dormir.

Le porte bonheur de la femme

Pour la femme actuelle, sortir sans une petite touche de maquillage est inenvisageable. Le rouge à lèvre, cet outil miracle, est dans le sac des femmes depuis des lustres.Compatible à toutes les femmes (aussi bien aux stars qu’à une femme du peuple), à tous les évènements, les lieux et les saisons, le rouge à lèvre se veut être l’accessoire le plus utilisé par les femmes au monde. Aujourd’hui un véritable révélateur de personnalité, le rouge à lèvre est le symbole de la Féminité elle-même. Rendant ainsi la femme un peu plus femme, le rouge à lèvre contribue dans son pouvoir de séduction.

Des lèvres pulpeuses et délicieuses, faisant tomber les hommes à la renverse, en résulte. Une femme sans rouge à lèvre ? Et bien c’est une femme qui risque de perdre la côte auprès des hommes. Vous le comprenez maintenant, entre le rouge à lèvre et les femmes, c’est une véritable histoire d’amour, qui conditionne aussi l’histoire homme-femme !