La pélothérapie

Couramment proposée aujourd’hui dans les centres de thalasso, la pélothérapie est un soin à base de boues marines chaudes réputé pour ses effets antalgiques et myorelaxant. Une thérapie d’appoint ? Pas seulement. Si elle est d’une réelle efficacité contre les douleurs articulaires ou rhumatismales, la pélothérapie – en gros, le bain de boue - débouche plus largement sur une sensation de bien-être global.

  • 1/3

La pélothérapie de Dax…

Employée depuis l’Antiquité en médecine douce – les Romains furent les premiers à généraliser son utilisation -, la boue marine est au cœur du soin pélothérapeutique. Les vases et limons naturels se faisant de plus en plus rare, les péloïdes – constitués d’un substrat végéto-minéral maturé dans un bain d’algues et d’eau de mer – les ont peu à peu remplacés. D’une texture semblable à la boue marine naturelle, le péloïde de Dax, ou « Therdax », est l’un des plus réputés. Entrant quasiment dans la catégorie des produits pharmaceutiques, la boue thermale de Dax est en effet considérée comme un véritable soin thérapeutique à l’instar des pommades et autres onguents reconnus médicalement. Quant à la réputation des thermes de Dax en matière de pélothérapie notamment, elle n’est plus à faire.

 

… et d’ailleurs

Outre Dax, la pélothérapie est également proposée dans la plupart des centres de thalasso français, qui tentent de se distinguer les uns des autres par la qualité et les caractéristiques des péloïdes qu’ils emploient – la différence se faisant principalement au niveau de la quantité de molécules organiques qui seront à l’origine de leurs actions bénéfiques sur le corps. On peut résumer les principaux bienfaits de la pélothérapie en énumérant ses quatre grands effets sur notre organisme : l’effet dépuratif, décongestionnant, antalgique et anti-inflammatoire. Et par-delà l’action thérapeutique en soi, il y a bien sûr l’indiscutable sensation de bien-être procurée, ce qu’en Inde on va jusqu’à comparer à une « purification de l’esprit ».