Alice Springs, photographe inspirée

Photographe de mode célèbre pour ses portraits, Alice Springs a su capter des moments de vie et utiliser la lumière comme peu de photographes. Épouse d’un autre géant de la photographie, Helmut Newton, elle s’impose par sa franchise et son innocence. La Maison Européenne de la photographie lui consacre une rétrospective.

  • 1/3

L’actrice devenue photographe

   Alice Springs, de son vrai nom Jude Browne, débute dans la photographie par hasard. Elle était actrice de théâtre quand elle s’est mariée en 1948 à Helmut Newton, alors jeune photographe. Le couple s’est rencontré cette année-là en Australie. Helmut Newton s’y trouvait après avoir fui quelques années plus tôt l’Allemagne nazie, et voyagé en Chine et à Singapour.  En 1970, Newton, malade, lui demande de le remplacer afin de réaliser une photographie publicitaire pour la marque Gitanes. Son portrait plaît, et c’est le début de sa carrière. Son pseudonyme, Alice Springs, lui vient de la ville australienne du même nom. Elle réalise des campagnes de publicité pour de grandes marques comme Jean-Louis David, et de grands magazines comme Dépêche Mode, Elle, Vogue ou Marie Claire. Des magazines ou des particuliers lui commandent également des portraits. Ses modèles viennent de la jet set, des deux côtés de l’Atlantique. Son succès s’explique par son approche presque naïve de ses sujets, sa capacité à saisir l’instant de vérité chez ses modèles, ou encore par l’utilisation de la lumière. De nombreux atouts pour une signature reconnaissable entre toutes.

© Alice Springs/ Pat Cleveland, Paris, 1970