Vivian Maier, le regard révélé.

Vous aimez l’art en général et la photographie en particulier ? Alors ne manquez pas de vous rendre cette année au Château de Tours, pour découvrir la plus importante exposition consacrée à Vivian Maier, une figure désormais incontournable de la street photography américaine.

Une artiste révélée

Vivian Maier, une vie dans l'ombre
Vivian Maier est une artiste autodidacte, qui, après avoir passé son enfance en France, a rejoint les Etats-Unis, son pays natal, où elle a commencé, dans les années 1950, à prendre ses premiers clichés, s’abord à New-York, puis à Chicago, où elle terminera sa vie en 2009.
Cette artiste née n’a pourtant pas connu la gloire de son vivant, puisqu’elle a gardé secrètes les quelques 120 000 prises de vue qu’elle a réalisées en pas moins de 30 ans, alors qu’elle arpentait les rues de New-York et de Chicago, un appareil photo autour du cou. Après avoir travaillé en tant que gouvernante, elle s’éteint en 2009 dans l’anonymat le plus total, après que la quasi-totalité de ses œuvres ont été saisies en 2007 puis vendues pour honorer ses dettes.
 

Un trésor révélé  par hasard
C’est donc par hasard qu’un jeune collectionneur, John Maloof, a découvert, lors d’une vente aux enchères de Chicago en 2007, une grande partie des épreuves, négatifs, diapositives et même quelques films en super 8 réalisés par cette inconnue pourtant particulièrement douée, et a décidé d’en faire l’acquisition.
Au travers des images qui ont pu être récupérées, on ressent une véritable curiosité de l’artiste pour toute chose avec de très nombreuses représentations humaines, sans fioriture ni pose. On y découvre notamment des passants, dont les physionomies, tenues ou attitudes ont retenu son attention et qu’elle a immortalisés sur le vif.
Mais Vivian Maier fait également passer certains messages au travers de ses clichés, images de gens aisés ou au contraire démunis, pointant du doigt parfois les différences de l’époque entre les enfants blancs et les enfants noirs sans réellement se montrer directement accusatrice.
Les enfants font partie intégrante de son œuvre car ils ont été ses premiers sujets, alors qu’elle était gouvernante.
Malgré les innombrables images qui ont pu être récupérées, l’artiste elle-même demeure un mystère car nul ne sait ce qui l’a poussée à se passionner pour la photographie, ni même quel était son point de vue personnel sur la société dans laquelle elle a évolué toutes ces années, mis à part quelques autoportraits énigmatiques qui laissent eux-aussi plus de questions que de réponses.

Adeline Harmant

Vivian Maier
"Une photographe révélée"
Du 09 novembre 2013 au 01 juin 2014
Château de Tours
25 avenue André Malraux,
37000 Tours
T. 33 (0)247708846
de@ville-tours.fr