Parce que vous le valez bien : Cheveux chéris !

Longs, court, blonds, bruns, roux, cachés ou montrés, les cheveux marquent l’histoire à leur façon. Le Musée du Quai Branly leur consacre une exposition.

  • 1/3

On dit ce qu’on veut avec nos cheveux…

Sujet universel s’il en est, le cheveu intrigue et fascine. Nos cheveux signifient mille choses. Ils peuvent définir la personnalité, signifier la maladie, montrer l’âge ou la dévotion religieuse, sans oublier qu’ils sont utilisés comme trophées ou bijoux dans certaines cultures. Notons aussi qu'il s’agit, étonnamment, d’une partie de notre corps qui continue de pousser après la mort. Le Musée du Quai Branly nous propose de nous plonger dans l’histoire et la symbolique du cheveu, à travers une exposition très complète. 

On circule d’abord le long d’une rangée de buste en marbre, noirs et blancs. Aux bustes européens font face ceux d’autres cultures. On apprécie le détail de certaines sculptures, et on s’étonne de la diversité des coiffures et de l'importance qu'elles ont pu avoir. Plusieurs tableaux et photographies rassemblés pour l’occasion nous permettent de comprendre que tout est codifié. Le cheveu long par exemple peut être la marque, selon les époques et les civilisations, du roi, du clochard, du sauvage, de l’ermite ou de l’artiste. La tonsure fait référence aux moines, aux skinheads, à la maladie… Nous ne sommes d’ailleurs pas toujours conscients de l’impact de cet élément de la pilosité humaine sur notre inconscient. Les cheveux contribuent notamment à forger la première impression que l'on a d’une personne.

Crédit Photo :

Buste en bronze d'une femme noire, Charles Cordier, © MNHN - Daniel Ponsard