Les indices des crèmes solaires sont-ils fiables ?

© DRCopyright

Dans le journal Libération du mardi 14 août, Laurence Coiffard, professeur de pharmacie à l’Université de Nantes dénonce un gonflement des indices de crèmes solaires par les industriels. « 25 à 30% des produits solaires ont un indice de protection inférieur à celui affiché sur l’emballage », explique la chercheuse. Une nouvelle qui a de quoi inquiéter les consommateurs. Les tests in Vitro  réalisés par Laurence Coiffard sont en effet bien différents de ceux effectués in Vivo par les industriels.

Les tests réalisés par les marques consistent à exposer des petites parties du corps de personnes volontaires aux rayons UV et à attendre que le coup de soleil apparaisse sur la zone non protégée, puis sur la zone enduite de crème solaire. C'est de cette manière que l'indice de protection est déterminé. Mais les crèmes solaires possèdent des anti-inflammatoires qui faussent les résultats et les fabricants en jouent.

Malheureusement c’est l’industrie cosmétique elle-même qui établit les critères d’évaluation des indices UVB, approuvés ensuite par l’Union Européenne. Le professeure Laurence Coiffard demande donc à l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament de prendre des mesures de sanction et d’imposer un niveau minimum de protection à assurer contre les rayons UVA ( responsables du vieillissement cutané et prématuré de la peau).

Vanessa Ferrere

Crédit photo : FOTOLIA