L’infidélité est-elle typiquement masculine ?

C’est la question que se posent de nombreuses femmes qui s’estiment bien plus vertueuses que les hommes considérés comme étant tous, par nature, des coureurs de jupons. Vérifions ensemble le bien-fondé de cette théorie.

  • 1/3

Ce qu’en disent les sondages :

S’il est vrai, à en croire les sondages réalisés sur le sujet de l’infidélité, que les hommes passent plus souvent à l’acte que les femmes, la tendance n’est toutefois pas aussi évidente qu’on pourrait le penser.
En effet, les dernières études montrent qu’environ 52% des hommes ont déjà trompé leur partenaire, mais aussi que 42% des femmes ont également déjà été infidèles.  On peut donc affirmer, au regard de ces résultats, que l’infidélité n’est pas un trait de caractère typiquement masculin et que nous pouvons nous aussi céder à la tentation.
On remarque également que la proportion de femmes infidèles a fortement augmenté depuis quelques dizaines d’années, alors que la proportion d’hommes infidèles est restée pratiquement la même.