La poitrine: zone érogène ?

Parmi les parties les plus sensibles du corps féminin, il en est une qui fait rêver et fantasmer les hommes comme les femmes tout en restant un mystère pour la plupart d’entre nous: la poitrine. En effet, alors que certaines femmes parviennent à l’orgasme par simple stimulation des seins, d’autres restent parfaitement insensibles à toute forme de caresse mammaire. Alors la poitrine est-elle réellement une zone érogène et permet-elle à elle seule d’atteindre le septième ciel ?

  • 1/3

Les réactions physiologiques des seins

Ce n’est pas pour rien si on décrit les seins comme une des zones les plus érogènes chez la femme. En effet, la stimulation de la poitrine  entraine le plus fréquemment une réaction physique visible par le durcissement des mamelons que l’on pourrait comparer à celle du clitoris. Cela est dû à un phénomène bien connu qui consiste en un gonflement des veines du sein, concentrées autour de cette zone et qui peut même parfois donner l’impression que le sein en lui-même devient plus volumineux.
Mais l’excitation ne vient pas de ce gonflement veineux mais d’un message envoyé par notre corps à notre cerveau, stimulant ainsi la même zone que celle qui intervient dans les autres formes d’excitations sexuelles, à savoir, le cortex. On peut donc affirmer que la poitrine est une zone érogène dite « primaire ».