La taille du sexe est-elle réellement importante ?

Si la taille de leur pénis semble être une préoccupation de plus en plus fréquente de nos hommes, la science et l’histoire nous apprennent qu’un gros sexe n’est pas réellement nécessaire. Intéressons-nous alors aux raisons qui poussent les hommes à être à ce point obsédés par la taille de leur pénis et à la taille idéale de celui-ci.

  • 1/2

Un peu d’histoire

Avant toute chose, il est important de souligner que le problème de la taille du sexe masculin est un enjeu bien actuel. C’est sans doute la libéralisation des mœurs et la découverte du plaisir féminin qui ont posé ce sujet comme questionnement.
Si l’on regarde en arrière, on s’aperçoit que les gros pénis n’ont en effet pas toujours été considérés comme des preuves de virilité et qu’à certaines époques, ils étaient même carrément "has-been". Les grecs et les romains considéraient par exemple que les sexes trop volumineux étaient vulgaires et la mode était aux petits pénis. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les dieux de l’époque sont très souvent représentés avec un sexe de taille modeste.
Le fait de parler aujourd’hui plus librement de sexe a amené les hommes à se comparer et à comparer leurs performances sur le plan sexuel. Cette nouvelle façon d’aborder l’intimité a donc rapidement induit des complexes chez certains hommes qui se savent désormais en-dessous de la moyenne. Bien entendu, l’imagerie pornographique est aussi une cause de frustration, surtout chez les jeunes hommes qui se pensent, en observant la taille démesurée du sexe de ces acteurs, trop peu gâtés par la nature, voire carrément honteux.
D’autre part, l’augmentation du nombre de partenaires sexuels entraîne également une forme de compétition entre les hommes. Faire l’amour à une femme qui a déjà eu plusieurs expériences les pousse à s’interroger sur leur capacité à être de meilleurs amants que les précédents.