Trucs et astuces pour réussir une fellation

© DRCopyright

Astuce numéro 1 : Prenez du plaisir !
La fellation est comme toutes les autres pratiques sexuelles : elle doit être pratiquée avec envie et plaisir. Si vous faites cela juste pour céder  à votre homme, vous risquez de ressentir du dégoût, alors que si vous avez réellement envie, votre partenaire le ressentira et son plaisir sera décuplé. Jouez du regard et montrez que vous prenez votre pied autant que lui. Effet garanti !!
Voyez la fellation comme un préliminaire érotique et non comme une finalité vous aidera sans doute à passer le stade de l’appréhension.
 

Astuce numéro 2 : Lubrifiez sans compter !
Celles qui ont déjà vécu la désagréable expérience de caresses clitoridiennes à sec comprendront parfaitement à quel point le manque de lubrification peut être dérangeant, voire légèrement douloureux. Eh bien il en va de même avec le pénis, qui a besoin de se trouver dans un milieu humide pour que le plaisir soit possible.
Plus vous salivez et mieux ce sera ! Si vous avez la bouche sèche, pensez à boire un grand verre d’eau juste avant et à bien vous humecter les lèvres, sans compter que cela vous facilitera la tâche.
 

Astuce numéro 3 : Sans les dents mais avec les mains !
Le problème du «coup de dent mal placé» arrive à tout le monde et est, comme on peut l’imaginer, extrêmement désagréable pour votre partenaire masculin. Alors pour éviter tout risque de dérapage, vous devez en permanence penser à recouvrir vos dents avec vos lèvres, comme lorsque vous mangez une glace.
Si ce sont vos lèvres et votre langue qui vont accomplir le plus gros du travail, vous devez également vous servir d’une de vos mains qui effectuera des mouvements de va-et-vient sur la verge pour stimuler l’ensemble des zones érogènes du sexe masculin qui en compte pas moins de 7.
 

Astuce numéro 4 : Variez le rythme !
Inutile de vous inspirer des films pornos et de vous jeter sur l’objet du délit comme une affamée en pratiquant une fellation endiablée. Commencez au contraire par des baisers et des petits coups de langue avant de prendre son sexe en bouche. Dans l’idéal, le rythme sera progressif, soit lent au début pour accélérer ensuite petit à petit.
Vous pouvez également varier le tempo en vous adaptant en fonction de l’effet ressenti par votre partenaire.
 

Faut-il avaler ou non ?
Cette question amène plusieurs réponses car le fait d’avaler ou non dépend d’une part de votre envie, et de la finalité de l’acte en lui-même. Il est évident que si la fellation est un préliminaire, la question ne se pose pas.
Si au contraire vous voulez aller au bout des choses, sachez qu’effectivement, les hommes apprécient particulièrement que leur compagne se délecte de leur semence.  Encore une fois, il n’est pas pour autant indispensable de vous faire violence si cela vous dégoûte, mais vous pouvez avoir recours à certaines astuces comme garder le sperme dans votre bouche pour le recracher discrètement.

Adeline Harmant

 

Photo : © Piotr Marcinski - Fotolia.com